Les postes au rugby à XII

 

"Disposition" sur le terrain

 

Les avants

Première ligne : n°1 - n°2 - n°3

Seconde ligne : n°4 - n°5

Troisième ligne aile : n°6 - n°7

Troisième ligne centre : n°8

Les trois-quarts

Demi de mêlée : n°9

Demi d'ouverture : n°10

Centre : n°12 - n°13

Ailier : n°11 - n°14

Arrière : n°15

 

"Description" rapide des postes et rôles primaires

 

La première ligne :

 

Les Piliers sont les joueurs numérotés 1 et 3 gauche et droit. Lors des mêlées, ils entourent le talonneur (N°2) et constituent tous les trois la première ligne. S'ils font partie des joueurs les plus lourds de l'équipe, leur vitesse et leur technique de passe sont également des atouts. Dans le rugby moderne, il est de moins en moins rare de les voir balle en main mais surtout de plaquer à tour de bras.

Le Talonneur porte le numéro 2, il est désormais souvent considéré comme un quatrième troisième ligne. Pour jouer talonneur, à n'importe quel niveau, le courage est une valeur primordiale. Le talonneur est souvent un meneur d'hommes et il n'est pas rare qu'il soit capitaine de l'équipe.

Le rôle premier d'un talonneur est, bien évidemment, de "talonner" le ballon lorsqu'il est introduit dans la mêlée et de lancer le ballon lors des touches.

Le rôle principal de cette 1ère ligne est de pousser en mêlée et de "déblayer" lors des regroupements ou "ruck" afin de protéger ou de récupérer le ballon aux adversaires.

Quelques Piliers : Nicolas Mas, Christian Califano, Sylvain Marconnet,

Quelques Talonneurs : Raphael Ibanez, William Servat, Dimitri Szarzewski

La deuxième ligne :

Les deuxième ligne (numéros 4 et 5) sont traditionnellement les plus grands joueurs de l'équipe. Ils participent activement à la poussée lors des mêlées, déblaient dans les regroupements pour protéger ou récupérer le ballon, généralement se sont eux qui sautent le plus souvent en touche.

Les joueurs de première et seconde ligne constituent se que l'on appelle le "5 de devant"

Quelques Deuxièmes ligne : Fabien Pelous, Pascal Papé, Lionel Nallet

La troisième ligne :

En troisième ligne, on trouve un troisième ligne centre.

Quelques Troisième ligne centre : Daniel Herrero, Sébastien Chabal, Imanol Harinordoquy

La charnière :

Le demi de mêlée (numéro 9) anime le jeu : c'est généralement lui qui récupère le ballon en sortie de touche, de mêlée ou de regroupement. Il choisit de jouer à droite ou à gauche vers ses arrières, de passer le ballon à l'un des avants pour tenter d'avancer en percussion au ras du regroupement, ou, plus rarement, de taper au pied au-dessus de la défense adverse. Il introduit également le ballon dans la mêlée. Agile et vif, il est capable de faire des passes rapides et précises afin de dynamiser le jeu.

Le demi d'ouverture (ou ouvreur, numéro 10) dirige le jeu : le plus souvent, suite à un regroupement, une mêlée ou une touche, il reçoit le ballon de la part du demi de mêlée et, grâce à sa position plus reculée, possède une meilleure vision du jeu qui lui permet de choisir comment utiliser ce ballon. C'est à lui de décider s'il tape au pied, porte le ballon ou le passe. Il possède généralement un bon jeu au pied qui lui permet de trouver des touches ou de mettre en difficulté l'adversaire, mais ce n'est pas toujours lui qui tape les pénalités et transformations dans une équipe. La transmission 9-10 (mêlée-ouverture) est souvent la clé du bon fonctionnement d'une équipe.

Quelques demis de mêlée : Dimitri Yachvili, Jacques Fouroux, Morgan Para

Quelques demis-d'ouverture : Christophe Lamaison, Frederic Michalak, François Trinh-Duc

Les trois-quarts :

Les Trois-quarts centre (12 et 13), premier et deuxième centres, en fonction de leur proximité avec l'ouvreur, ils essaient de perforer la défense adverse en combinant technique, rapidité et puissance, ou de fixer leurs adversaires pour servir les trois-quarts aile.

Quelques Trois quart centre : Philippe Sella, Mathieu Bastareaud, Damien Traille

Les ailiers gauche (11) et droit (14) sont en bout de ligne d'attaque. Ils sont souvent d'un gabarit plus petit, leur vitesse doit leur permettre de contourner la défense adverse. Ce sont aussi des finisseurs, généralement les meilleurs marqueurs d'essais. En défense, ils constituent le troisième rideau et aident l'"arrière" à contre-attaquer.

Quelques ailiers : Vincent Clerc, Christophe Dominici, Patrice Lagisquet